UPM

UPM est une entreprise finlandaise fournissant des produits forestiers. Elle compte à peu près 24 980 employés à travers le monde.



Catégories :

Entreprise du OMX Helsinki 25 - Entreprise finlandaise - Entreprise papetière - Entreprise finlandaise du secteur bois - Entreprise du secteur bois par pays - Entreprise du secteur bois - Bois

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • En France, UPM possède 3 papeteries, 3 usines de produits bois ainsi qu'une usine de produits auto-adhésifs. Les produits papiers sont commercialisés par le ... (source : w3.upm-kymmene)
  • UPM en France · Produits papiers · Produits auto-adhésifs... UPM, le partenaire de proximité des collectivités locales pour les papiers à recycler»... (source : upm-kymmene)
  • ... Nos produits sont fabriqués à partir de matières premières... En France, UPM compte trois papeteries. UPM offre une large gamme de papiers... (source : upmkymmene-france)
Logo de UPM (entreprise)
Création 1996
Direction Jussi Pesonen (CEO)
Produit (s) produits forestiers
Effectif 24 980 (2008) [1]
Site Web www. upm. com
Chiffre d'affaires 9, 3 milliards d'euros (2005)

UPM est une entreprise finlandaise fournissant des produits forestiers. Elle compte à peu près 24 980 employés à travers le monde.

En mars 2006, UPM a annoncé un programme de restructuration, incluant à peu près 3 600 licenciements, dont à peu près 3 000 en Finlande, et une fermeture du site de Voikkaa à Kuusankoski. Cela a génèré le plus grand licenciement de l'histoire de la Finlande.

Histoire

UPM est le résultat de la fusion d'Yhtyneet Paperitehtaat Oy (United Paper Mills en anglais) et de Kymmene Oy survenue en 1996. Au départ, la nouvelle société portait le nom d'UPM-Kymmene. Sa raison sociale a finalement été abrégée.

En France, UPM possède plusieurs usines (par ordre alphabétique)  :

La société Malvaux[2] (située à Loulay) était l'unique entreprise de panneaux du groupe en France jusqu'en 2006, année pendant laquelle elle a été cédée à Green Recovery, fonds d'investissement spécialisé dans les «restructurations» et le rachat des entreprises en faillite.

Marché

En 2008, le groupe a été impliqué en France dans une procédure menée par le Conseil de la concurrence pour entente illicite au sein de l'UFC (Union des Fabricants de Contreplaqué[3]). Ces pratiques remontent aux années 90 et concernent aussi Plysorol, Rougier Panneaux, Joubert, Thébault, Mathé et Allin. Le groupe UPM n'a pas été sanctionné au titre du point IV de l'article L. 464-2 du Code de commerce, ayant coopéré avec l'administration[4].

Les usines d'Aigrefeuille d'Aunis (Charente-Maritime) et de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) sont spécialisées dans la scierie et la raboterie industrielle et produisent pour le marché français les produits Wisa-Pro[5]. Elles appartiennent à la branche bois du groupe en France[6].

Résultats

UPM est le septième plus important fabricant de papier du monde. En 2005, la société comptait 31 500 employées et son chiffre d'affaires était de 9, 3 milliards d'euros.

Notes et références

Liens externes


Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : upm - produit - france - près - société - groupe - 2008 - site - entreprise - usines - bois - fabricants - 1996 - forestiers - 980 - chiffre - affaires - milliards - euros - 2005 -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/UPM_(entreprise).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu