Stalles

Les stalles sont les sièges en bois qui se trouvent des deux côtés du chœur d'une église et qui sont réservés aux membres du clergé.



Catégories :

Élément d'architecture - Siège (meuble) - Mobilier liturgique

Définitions :

  • stalle - Chacun des sièges de bois qui, dans les églises, sont autour du chœur et sur lesquels sont assis les chanoines, les religieux, etc; Siège de théâtre; Espace limité par des cloisons, qui est réservé à un cheval dans une écurie (source : fr.wiktionary)
  • Sièges en bois fréquemment sculptés et réservés aux chanoines dans le chœur, en forme d'un U au sein duquel se trouve l'autel (source : ho-net)
  • Les stalles ne sont pas des box à chevaux ! Elles désignent les sièges en bois dans le chœur où les chanoines s'installent pour réciter l'office. On en trouve fréquemment dans les Églises. Elles signifient fréquemment la présence d'un chapitre de chanoines jadis. (source : la-cotellerie)
Stalles du XVIIe siècle à l'église abbatiale de Moyenmoutier

Les stalles sont les sièges en bois qui se trouvent des deux côtés du chœur d'une église et qui sont réservés aux membres du clergé.


Stalles à la cathédrale d'Erfurt

Les stalles s'organisent sur deux niveaux pour respecter les deux grades du clergé : celles du haut sont pour les chanoines et celles du bas pour les bénéficiers (personnes jouissant d'un titre ecclésiastique).

Les stalles se composent de sièges amovibles et rabattables, sous lesquels se trouve un petit système, nommé «miséricorde», qui sert d'appui discret quand on est debout. Chaque siège est scindé de celui d'à côté par des parecloses surmontées d'accoudoirs. Aux extrémités des stalles se trouvent les jouées, qui sont des plaques ornementées. Enfin, les stalles sont surmontées soit par un haut dossier (dais), soit par un baldaquin.
On retrouve toujours une ou deux stalprincipales, plus richement ornées. Ce sont celles qui étaient réservées à l'abbé ou à l'évêque.

Les «miséricordes»

Stalles de l'église Notre-Dame de Bourg-en-Bresse

Tandis qu'avant le XIe siècle, on trouve plutôt mention d'un bâton que les chanoines ou les moines plaçaient discrètement derrière eux, on voit naitre, au XIe siècle, pour la première fois dans les textes, la notion de «miséricorde». Les miséricordes se présentent sous la forme de petits sièges pliants. L'ensemble des chanoines n'en possédaient pas et il est envisageable qu'elles aient été réservées aux plus âgés d'entre eux. Certaines miséricordes sont extrêmement ouvragées et d'une grande diversité, représentant des faiblesses humaines et différents types de fous.

Miséricordes sculptées en (Belgique)

Miséricordes sculptées (Bourg-en-Bresse)

Bibliographie

en français
en anglais
I : Introduction
II : The Mirror of Nature
III : The Mirror of Instruction
V : The Mirror of Morality
V : The Mirror of History

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : stalles - miséricorde - art - satire - mirrors - sièges - sculptées - hastière - delà - walcourt - église - celles - chanoines - paris - 1999 - trouvent - côtés - clergé - haut - trouve -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Stalle.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu