Scierie

Une scierie est une installation industrielle ou artisanale de sciage du bois.



Catégories :

Bois - Bâtiment artisanat-industrie

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • scierie bois mobile. Nos avantages. Pas de frais d'approche des grumes ; Pas de frais de rangement des planches; Pas de frais de dé placement... (source : scieriebois)
  • La société Paquignon, exploitation forestière, propose des bois pour... En 1985, la scierie consommait 3.600 m3 de grumes /an avec un effectif de 9... (source : qualichene)
Scierie du domaine du Fourneau Saint-Michel.
À gauche, parc à grumes. À droite, planches en attente de livraison.

Une scierie est une installation industrielle ou artisanale de sciage du bois.

Les premières scies mécaniques étaient mues par des moulins : les scieries étaient ainsi habituellement localisées à proximité des cours d'eau. Les scieries mobiles peuvent se révéler particulièrement adaptées au cas de petits lots et pour les propriétaires qui disposent d'un minimum de moyens logistiques[1].

Les scieries sont des industries de première transformation du bois. Elles fournissent des produits semi-finis, les sciages, qui sont le plus souvent conçus pour une industrie de seconde transformation (menuiserie, ébénisterie, construction, etc. ) chargée de fabriquer des objets ou des parties d'objets de consommation.

Fonctionnement général

Hangar de séchage et parc à grumes.

Les scieries s'approvisionnent en bois bruts le plus fréquemment à partir d'exploitations forestières.

Une scierie comprend essentiellement :

Le parc à grumes

Les grumes sont amenées le plus souvent à la scierie par camions et sont stockées hors dans ce qu'on appelle le parc à grumes qui forme le stock de l'entreprise. À ce stade, un opérateur intervient en purgeant certaines grumes. En effet, il arrive que certaines d'entre elles soient fendues, atteintes de pourritures, etc., sur quelques dizaines de centimètres. L'opérateur peut aussi les pré-découper pour les adapter selon la taille du banc de sciage ou de la taille des produits finis.

Le banc de sciage

Larges rubans permettant de débiter les grumes.

Les grumes sont ensuite apportées sur le banc de sciage pour y être débitées une par une. Suivant les commandes reçues dans l'entreprise, l'opérateur saisit les dimensions (longueur, largeur, épaisseur) attendues au niveau de la planche dans un ordinateur. Dans les installations les plus modernes, la grume passe devant plusieurs caméras qui vont mesurer cette dernière afin d'optimiser la production de planches et obtenir ainsi le meilleur rendement matière première/produit fini. Suivant les installations, la grume passe plusieurs fois au niveau de la scie si le banc n'en compte qu'une, ou ne fait qu'un seul passage si plusieurs scies sont associées les unes aux autres. Les scies peuvent être de simples scies circulaires classiques ou de grands rubans aussi circulaires.

Le tapis roulant

Les planches sont ensuite véhiculées par tapis roulant pour les stocker avant livraison. Elles sont bien entendu classées selon leurs dimensions. Les conditions de stockage sont importantes car selon la température et de l'humidité, le bois peut se dilater ou se rétracter.

Traitements

En fonction de leur utilisation finale, les planches peuvent être livrées brutes ou être préalablement traitées (contre les insectes, les pourritures, le feu, ... ).

Les lames de scies

Chaque essence d'arbres ayant ses propres caractéristiques, les lames des scies sont adaptées en conséquence. Les scieries sont par conséquent généralement spécialisées ; on distingue, globalement, les scieries ne traitant que les résineux et celles ne traitant que les feuillus. Certaines se sont même spécialisées que sur certains types de feuillus. En effet, des essences comme le chêne ont un bois dur, tandis que d'autres comme le merisier ont un bois tendre. Les dents des scies doivent par conséquent être adaptées.

Ces lames sont particulièrement fragiles et elles demandent à être affûtées particulièrement régulièrement. Il est habituel de trouver des objets métalliques (fonte, fer, cuivre) dans les grumes sous forme de clous, mitraille ou balles perdues à la guerre ou à la chasse... ). Dans le bois de certaines essences (chêne, frêne... ), les corps étrangers ferreux ou cuivreux laissent des traces noirâtres qui annoncent leur présence. Changer une lame exige l'arrêt total du banc d'où une perte de productivité. Les scieurs sont par conséquent particulièrement attentifs à ce problème. Ainsi, ils proposent des prix moindres lors de l'achat de grumes provenant de forêts mitraillées lors d'une guerre. C'est le cas de certaines forêts de la zone rouge, du Nord et du Nord-Est de la France. Des détecteurs de métaux sont fréquemment utilisés pour les bois à haut risque, provenant par exemple des forêts de guerre de la région de Verdun.


Voir aussi

Liens externes

Bibliographie

Notes et références

  1. Les scieries mobiles peuvent participer au service des bois abattus.

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : grumes - scierie - bois - scies - sciage - parc - planches - produits - banc - particulièrement - lames - installation - premières - adaptées - finis - objets - opérateur - selon - essence - conséquent -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Scierie.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 14/12/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu